C.P N°05: 470 000F POUR LA RENTRÉE SCOLAIRE 2018 GRACE A LA BRVM

Bonjour, cet article s’adresse aux parents d’élèves.

Comment l’investissement à la BRVM pourrait vous aider à financer la scolarité de vos enfants? Pour répondre à cette question, je vous propose l’expérience d’un auditeur de l’ECOLE DE LA BOURSE qui a gagné plus de 470 000F à la BRVM en 2018 pour financer la scolarité de son petit garçon.

CAS PRATIQUE N°05-18 : 470 000 POUR LA RENTREE SCOLAIRE 2018 GRACE A LA BRVM

 cp 05 - image 1

I- TEMOIGNAGE M. KASSI

Bonjour Cher ami et frère, Coach Brice KOUAO
Tout commence en fin 2016 où une amie m’invita à rejoindre ton groupe L’ECOLE DE LA BOURSE. Sans réfléchir, j’ai accepté la demande sans savoir que je venais de rejoindre LA COUR DES GRANDS.

J’ai suivi les publications très pertinentes disponibles sur le site. A l’annonce de l’introduction des actions de la SIB à la BRVM, j’ai souscrit sans aucune maîtrise puisque ma formation universitaire (finance comptabilité) m’a juste donné une généralité sur le sujet. J’ai acheté 88 actions SIB à 14.000FCFA l’unité (avant fractionnement). Quelques semaines plus tard, Elles avaient doublé à ma grande joie. Etant novice, j’ai décidé d’opter pour des introductions en bourse. J’ai donc acheté par la suite des actions CORIS BANK qui ont également pris de la valeur quelques jours après.

L’affaire devenant intéressante, je me suis inscrit à l’atelier de formation du 03 février 2018. Honnêtement j’ai été épaté à la fin de la formation. J’ai déjà publié un premier témoignage dans ce sens. Depuis ce jour et grâce au réseau WhatsApp de l EDB, je suis « resté dans tes botes ». Les compétences acquises m’ont permis d’atteindre un objectif qui me tenait à cœur: FINANCER LA SCOLARITÉ DE MON FILS qui ira cette année à la maternelle (2018).

En effet, mon premier bilan en fin 2017 m’a donné une plus-value de 592.747 FCFA (lorsque tu m’as proposé de vendre mes actions CORIS BANK le 22/02/2018) et         470.489 FCFA pour mes dividendes de 2017 qui ont été encaissés en fin juillet 2018     soit un total de 1.063.236 Fcfa de gains. J’ai atteint cet objectif en seulement un an de pratique de l’investissement à la BRVM sous ton assistance.

Je pourrais financer les frais de scolarité de mon fils cette année (470 000 disponibles) et pendant des années en m’appuyant sur les performances de mes entreprises. Ces dépenses de scolarité auraient dû être financées par un prêt bancaire. Elles auraient été un fardeau pendant des années. Mais, GRACE A TOI ET AUX DIVIDENDES DES ENTREPRISES DE LA BRVM, JE SUIS ÉPARGNÉ DE CELA, DE CE PRET et toutes les tracasseries qui en découlent.

Que Dieu te bénisse et qu’il te comble de ses bienfaits. MERCI BEAUCOUP. MERCI ET MERCI ENCORE pour ce que tu apportes aux investisseurs de la cote d’ivoire et de la sous-région.

 

II- FINANCEMENT DE LA SCOLARITE PAR LES SALAIRES

En tant que parents, nous sommes dans l’obligation de scolariser nos enfants. Pour relever ce challenge, ceux qui le peuvent mettent de l’argent de côté tout au long de l’année. Mais un groupe de plus en plus important est obligé de se rabattre sur les prêts scolaires que les banques octroient.

Même si d’apparence, la première approche est meilleure que la seconde ; toutes les deux ont une limite majeure. LA SCOLARITE DE VOS ENFANTS REPOSE SUR VOS REVENUS (salaires en l’occurrence). En effet, que ce soit par autofinancement ou endettement, les frais de scolarité sont supportés uniquement par votre salaire. Cela a pour conséquence de réduire vos capacités d’épargne.

A ce stade, certains pourraient affirmer que tout ceci est normal ; c’est le rôle des parents de se sacrifier pour l’avenir des enfants. Je suis d’accord avec ce postulat. Néanmoins, s’il était possible que cela soit financé autrement sans que cela ne pèse sur votre salaire, est ce que cela ne vaudrait pas le coup d’être étudié ? C’est ce que je voudrais vous présenter aujourd’hui.

 

III- FINANCEMENT DE LA SCOLARITE PAR LES DIVIDENDES

Pour tous ceux qui nous lisent pour la première fois, il est possible que dans cette partie certains thèmes soient nouveaux pour vous. Je vous conseille de lire les leçons d’initiation disponibles sur le site.

L’investissement en bourse notamment à la BRVM permet de capter des dividendes et une croissance de capital (plus-value). Généralement, certaines personnes sont attirés par la Bourse à cause de la croissance de capital tandis que d’autres l’évitent à cause des baisses de capital. Mais très peu connaissent le pouvoir des dividendes. Indépendamment de l’état du marché, certaines entreprises cotées partagent chaque année une partie de leurs bénéficies. En 2017, les entreprises cotées à la BRVM ont partagées plus de 101 milliards de CFA de dividendes aux investisseurs.

dividendes 2013-2017

La question légitime qu’on pourrait se poser à ce stade est : existe-t-il une stratégie d’investissement pour capter une part de ce gâteau et en quoi cela pourrait nous aider concrètement ? Je vous répondrai sur ce point par l’affirmative. Il existe des stratégies pour capter une part des dividendes distribués et je crois que cela peut être d’une grande aide pour la scolarité de vos enfants.

Comment est-ce possible ?

IV- MODELISATION

Il faut savoir que l’investissement à la BRVM offre un rendement plus important que l’épargne bancaire. A titre d’exemple, regardez le tableau ci-dessous.

TYPE DE PLACEMENT RENDEMENT
Epargne en banque UEMOA (taux fixe) 3,50%
Action SGBCI (au 17/09/2018) 5,60%
Action SIB (au 17/09/2018) 6,79%
Action SONATEL SENEGAL (au 17/09/2018) 7,43%
Action ECOBANK CI (au 17/09/2018) 8,09%
Action BANK OF AFRICA CI (au 17/09/2018) 8,59%
Action ONATEL BURKINA (au 17/09/2018) 9,97%
Action BANK OF MALI (au 17/09/2018) 12,60%

De plus, pour certaines de ces entreprises, ce rendement augmente d’année en année avec la hausse du dividende. A titre d’exemple, les dividendes versés par la SGBCI ont été augmenté de 225% passant de CFA 1800 à CFA 5850 par action entre 2005 et 2017 (données avant fractionnement). Cela a eu pour conséquence d’accroitre le rendement de cette action. En effet, une action SGBCI s’échangeait à 13 000F au 10/01/2005. Sur la base d’un dividende de 5850f en 2017, le rendement pour les investisseurs de 2005 est désormais de 45%.

Enfin, certaines entreprises partagent des dividendes chaque année avec une fidélité remarquable. A titre d’exemple, la BICICI a partagé des dividendes pendant 42 ans entre 1972 et 2018 soit à peine 4 années d’absence en près de 50 ans.

A partir des travaux présentés plus haut, on peut conclure ceci :

  • Un capital investi sur les entreprises de la BRVM offre un rendement supérieur à celui proposé par le système bancaire (tableau N°1)
  • Le rendement proposé par certaines entreprises de la BRVM est croissant dans le temps à cause du phénomène des dividendes croissants (exemple SGBCI)
  • Le rendement proposé est disponible dans le temps avec une certaine assurance selon la culture et la solidité financière de l’entreprise (exemple BICICI)

C’est en s’appuyant sur ces connaissances que l’investisseur à la BRVM peut bâtir une stratégie pour capter des dividendes importants pour le financement de la scolarité des enfants. Le témoignage de M. KASSI montre comment en un an en déplaçant une partie de son épargne à la BRVM, il a pu capter 470 000 de revenus pour cet objectif.

Cette stratégie a une efficacité supérieure quand le couple n’a pas encore d’enfants ou à des enfants à bas âge. En effet, l’avantage majeur concernant cette question est qu’il existe un décalage de 5 ans entre la naissance d’un enfant et sa scolarisation. Ce décalage peut vous aider à bâtir une stratégie de ce genre avec peu de moyens.

 

CONCLUSION

La vie est de plus en plus difficile et il importe de nous poser les bonnes questions pour ne pas être pris dans un engrenage. Les frais de scolarité sont des charges croissantes dans le temps. A l’opposé notre salaire est plutôt stable. Financer une dépense croissante avec un revenu stable, est-ce une bonne approche ?

J’ai réfléchi à cette question et je crois qu’il est préférable d’appuyer plutôt sur un revenu croissant. Les dividendes sont des revenus croissants car ils reposent sur une épargne croissante et un taux de rendement croissant (pour certaines entreprises). Plutôt que de laisser votre épargne dormir dans le système classique sans rien obtenir en retour, vous pouvez apprendre à l’investir à la BRVM pour capter ces dividendes. Cela vous sera d’un grand secours dans beaucoup de chapitres comme la scolarisation de vos enfants.

C’est le chemin que j’ai choisi pour mon petit garçon qui a un an et que d’autres membres de l’EDB ont aussi emprunté. Pourquoi pas vous ? Si cela vous intéresse, je peux vous aider.

Je suis M. BRICE KOUAO, comptable, entrepreneur et investisseur à la BRVM. A travers le projet ECOLE DE LA BOURSE, j’ai pour ambition de rendre l’investissement en bourse facile et accessible à tous. Depuis novembre 2015, je publie des articles et j’anime des ateliers de formation dans ce sens. Vous pouvez retrouver sur notre site plus de 200 articles qui expliqueront plus en détail différents aspects de ce sujet. Et si vous voulez aller plus loin, je vous donne rdv dans nos prochains ateliers.

Ouagadougou Samedi 20 octobre 2018

Yamoussoukro Samedi 10 novembre 2018

Abidjan Samedi 01 decembre 2018

2

Pour plus amples informations, contactez nous

Au 88 56 69 78 – 40 45 40 98 aux heures ouvrables

Sur notre mail : lecoledelabourse@yahoo.com

carte-brice-kouao

REMERCIEMENTS A NOS PARTENAIRES: http://www.richbourse.com

11 réflexions sur “C.P N°05: 470 000F POUR LA RENTRÉE SCOLAIRE 2018 GRACE A LA BRVM

  1. Très édifié par cet enseignement , nous perissons faute de connaissances..merci infiniment. Je m’engage dans cette voie car plus intéressante que les prêts bancaires… Demeure béni et multipliez vos formations pour mieux informer les ivoiriens et les Africains…

    J'aime

  2. Ceci m’intéresse vraiment.j’avoue que c’est ce genres d’affaires que je cherche.je souhaiterais si possible vous appeler pour plus de détails

    J'aime

  3. Témoignage qui laisse perplexe sur son authenticité sachant que la BRVM se casse la figure depuis 2017. En 2018, toutes les lignes sont au rouge. La BRVM à perdu 2000 milliards FCFA en capitalisation.

    Le bon côté des choses, c’est que les actions offrent un excellent rendement si elles conservent leurs niveaux du dividendes pour l’année prochaine

    #fact.

    J'aime

    1. Ce n est pas parce qu’ une place financiere est en repli que tous les investisseurs de ce marché perdent de l argent. Vous devrez mieux lire les statistiques des grands maîtres américains en comparaison avec l évolution de l indice SP500.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s