N-M DU 27 AOUT 2018: LIQUIDATION DE SAF CACAO, L’AVOCAT PARLE…

NEWSMARKET DU 27 AOUT 2018: LIQUIDATION DE SAF CACAO, MAITRE BEMA DENONCE UNE AFFAIRE POLITIQUE

SAF CACAO

Le propriétaire de l’entreprise SAF CACAO située à San-Pedro en conflit avec le Conseil café cacao a vu son entreprise être liquidée judiciairement pour une dette de 7,4 milliards FCFA liés au Droit unique de sorti (DUS). Ali Lakiss a eu, selon sa défense, le malheur de se confier au Président Henri Konan Bédié pour le règlement de cette affaire dès les premières heures. Son avocat, Maître Sangaré Bema a expliqué samedi devant la presse à Abidjan que maintenant que ça ne va plus entre le chef de l’Etat et son aîné, les autorités mènent la vie dure à son client.

«M. Lakiss du temps de la rébellion a failli se faire tuer, on l’accusait d’avoir supporté Gbagbo parce qu’à l’ouverture de l’usine, Gbagbo était présent. Il a été tabassé, n’eut été la force Licorne il serait mort, il s’en ai sorti par la suite. Quand ceux là viennent, avec la difficulté de la situation à l’époque, il paraissait que le Président de la république était plus ouvert aux paroles de son aîné, Aimé Henri Konan Bédié. Dans la situation actuelle, Lakiss a dit qu’il ne veut pas trop de procédures et qu’il va négocier politiquement. Il est aller voir le Président Bédié pour qu’il intervienne auprès du président Ouattara, parce qu’il avait fait cinq courriers au chef de l’Etat pour le voir mais qui sont restés sans suite. Semble-t-il, le président Bédié est rentré en contact avec le président Ouattara qui a donné des instructions en Conseil des ministres pour que le dossier soit bien réglé en son temps. D’ici là beaucoup d’eau ont coulé sous le pont. Du coup le dossier n’a pas avancé parce que certaines mauvaises langues disent que M. Lakiss va financer le PDCI-RDA. Vous voyez on politise tout. Quand vous allez dire à quelqu’un qu’il va financer votre adversaire ce n’est pas lui qui va tout faire pour vous sortir de cette situation, alors qu’il s’agit d’un outil qui génère des milliards de FCFA. On reproche à Lakiss d’aller voir le Président Bédié et c’est lui qu’il écoute, » a déclaré l’avocat.

Il explique que SAFCACAO  est une entreprise dont l’investissement est estimé à plus de 55 milliards de FCFA qui offre plus de 10000 emplois indirects et 2 à 3 mille emplois directs, avec un chiffre d’affaires annuel de 340 voire 400 milliards de FCFA. L’avocat précise également que SAFCACAO  reverse chaque année dans les caisses de l’Etat 70 à 72 milliards de FCFA de parafiscalité et que la société CHOCO IVOIRE a été liquidée pour 293 millions de FCFA. Alors qu’il mentionne que la liquidation de la société CHOCO IVOIRE est à l’initiative du Conseil café cacao sensé réguler les entreprises exerçant dans la filière café cacao, maintenant que l’affaire est en justice, Maître Sangaré a regretté, l’ingérence du pouvoir exécutif dans ce dossier pendant que deux parties litigantes se battent devant un tribunal.

«Nous constatons que des responsables étatiques de premier plan font des déclarations à la presse. Ou le bureau de communication du cabinet du premier ministre qui fait des déclarations à la presse alors que l’affaire est en cours d’instruction devant un juge, » a-t-il précisé.

Classée 28ème société africaine en 2016, Me Sangaré a annoncé que l’entreprise est la seule nationale qui fait face aux multinationales sur le terrain en Côte d’Ivoire qu’on veut tuer.

«On a saisi le premier Président de la Cour d’appel, on lui a demandé simplement de surseoir à l’exécution de l’ordonnance, le temps qu’il statut sur le fond de l’affaire, le 30 octobre, il a refusé, donc tout porte à croire que ce n’est pas lui qui va dire le contraire de ce qui sort des services de communication de la primature ou de la présidence, » a dénoncé l’avocat.

12 banques ont lutté aux côtés de l’entreprise pour ne pas qu’elle soit liquidée, elles auraient même proposé de payer une partie de la dette à hauteur de 4 milliards de FCFA.
Maitre Sangaré a affirmé que leur proposition a été rejetée et a indiqué que les dix premières banques sont des filiales de banques extérieures et savent tout du dossier.

«Ce n’est pas la peine en faisant circuler des bruits, elles savent tout du dossier on leur a tout donné. Elles ont tous les documents. Il y a des marocains, des français. Il y a 12 banques et les 10 premières de Côte d’Ivoire en moyenne si leurs pertes doivent se chiffrer à 10 milliards, combien de banques sont prêtes à supporter cela, » a-t-il insisté.

Me Sangaré a également révélé que malgré la liquidation de CHOCO IVOIRE  le travail se poursuit dans cette société et les employés sont toujours payés. Il pense que dans ce cas on doit parler de redressement et en même temps il s’interroge sur la provenance des fonds qui servent à payer les salaires. La liquidation de l’entreprise a été confiée à l’expert, Alain Guillemain  qui a laissé son équipe sur place pour les besoins de la procédure.

Selon le conférencier, au cours d’une rencontre avec les travailleurs, un des employés inquiet de son avenir professionnel, a demandé si SAFCACAO  sera autorisé à poursuivre ses activités au cours de la campagne 2018 qui s’ouvre en octobre.
«Tout dépend du Premier ministre Amadou Gon Coulibaly,» aurait répondu, toujours selon Maître Sangaré Bema, le représentant de Alain Guillemain.

Face à ce qu’il considère comme une ingérence du politique dans cette affaire, l’avocat estime que les responsables politiques n’ont pas encore la force de se mettre au dessus de certaines querelles. Il souhaite le respect de la forme, le droit, et prévient qu’il ne cherche pas un passe droit.

************************************************************

Sociétés concernées: Banques ivoiriennes cotées à la BRVM

Auteur: KOACI

Source: http://koaci.com/cote-divoire-liquidation-safcacao-maitre-sangare-bema-denonce-affaire-politique-cite-bedie-gbagbo-ouattara-122663.html

Date: 26 août 2018

***************************************************************

Merci de nous avoir suivi

Il est possible de recevoir GRATUITEMENT nos articles par mail. Pour ce faire, laissez votre adresse dans le champ conçu à cet effet.

Si vous voulez mieux comprendre l’investissement en bourse, nous nous tenons à votre disposition dans nos prochains ateliers.

Prochaine formation en présentiel: ABIDJAN – Samedi 08 septembre 2018

Formation à distance: Place disponible pour septembre 2018

INFORMATIONS ET INSCRIPTIONS AUX CONTACTS CI DESSOUS
carte-brice-kouao

REMERCIEMENTS A NOS PARTENAIRES: http://www.richbourse.com

RICHBOURSE

2 réflexions sur “N-M DU 27 AOUT 2018: LIQUIDATION DE SAF CACAO, L’AVOCAT PARLE…

  1. Pour une si grande entreprise comme Safcacao j’aurais souhaité que «L’Etat privilégie le côté social et national de cette affaire. L’une des rares entreprises à tenir face aux multinationales très voraces et qui ne supportent pas la concurrence.si le coté politique est avéré les repreneurs doivent s’attendre à ce qu’ils soient dépossédés en cas de changement de régime.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s