N-M DU 31 MAI 2018: Levée de fonds pour le compartiment PME-PMI de la BRVM

CET ARTICLE S ADRESSE AUX PASSIONNES DE LA BOURSE

NEWSMARKET DU 31 MAI 2018: Levée de fonds sur le  3e compartiment de la BRVM

« La levée des fonds interviendra d’ici à septembre 2018 et le minimum auquel ces PME s’attendent est compris entre 3,5 et 5 milliards Fcfa », a dit M. BRIZOUA dans un exposé, à l’occasion des Journées nationales promotionnelles des PME et de l’artisanat qui se déroulent du 24 au 26 mai. Ces premières PME à fort potentiel de croissance, déjà intégrées dans ce programme, seront introduites en bourse « au plus tard en décembre 2018 » à la suite de cette première levée de fonds qui « aura lieu vers septembre ou octobre », a ajouté le directeur de l’antenne régionale de la BRVM.

M. BRIZOUA se prononçait sur le thème « Le marché boursier : comment peut-il accompagner les PME dans l’exécution des marchés dans le cadre de la sous-traitance ? ». Il a invité les entreprises à avoir une bonne gouvernance avant de prétendre intégrer le 3ème Compartiment de la Brvm.

3E COMPARTIMENT

Pour être admis à ce Compartiment, les PME devront avoir le statut juridique d’une société anonyme, un capital social minimum de 100 millions Fcfa, un état financier certifié des deux exercices précédents, un plan d’Affaires sur un horizon de trois années, diffuser au moins 10% du capital social et avoir signé un contrat avec un listing sponsor (SGI, banques commerciales et d’affaires, cabinets d’expertise comptable) pour accompagner la société sur le marché boursier.

Le 3e compartiment de la Brvm dédié aux PME vise à apporter une solution alternative à la problématique de financement des PME et des entreprises à fort potentiel de croissance. Pour couvrir les activités de sous-traitance, des opérations ponctuelles, « nous allons lancer certainement l’année prochaine, en 2020, un marché obligataire dédié aux PME pour venir compléter le troisième compartiment notamment dédié au marché des actions », a annoncé M. Brizoua. Cet instrument financier constituera « des dettes à long terme dans des fourchettes comprises entre 50 millions et 5 milliards Fcfa », a-t-il expliqué, soulignant que pour ces genres de fonds, la PME n’a pas besoin de mettre en bourse son capital. Exhortant les PME à s’engager en bourse, il a fait savoir que « les emprunts obligataires qui à long terme coûtent beaucoup moins chers que les prêts bancaires » avec une maturité minimum de cinq ans. Un levier qui devrait permettre aux PME de monter en puissance.

Une première cohorte de dix entreprises opérant dans l’espace Uemoa a été sélectionnée en mars dans le cadre du Programme « Elite Brvm Lounge ». Il a pour but de préparer ces PME sur le plan de la gouvernance, de l’information financière, de la diffusion et du processus d’admission en bourse, dans l’optique de lever des capitaux sur le marché régional.

Sociétés concernées: PME-PMI de la BRVM

Auteur: Inconnu

Source: http://www.burkinapmepmi.com/spip.php?article28551

Date: 26 mai 2018

********************************************************

Merci de nous avoir suivis.

Si vous avez aimé cet article, faites-le nous savoir par des commentaires ou des messages. Et pour ne rien manquer de l’actualité des sociétés cotées de la BRVM, abonnez vous à notre blog en laissant votre mail dans le champ indiqué à cet effet. C EST GRATUIT.

CARTE BRICE KOUAO

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s