EPARGNER OU INVESTIR : FAUT IL VRAIMENT CHOISIR?

Cet article s’adresse à toutes les personnes qui désirent investir leur argent mais qui hésitent à cause de leurs interrogations sur l’épargne.

EPARGNER OU INVESTIR : FAUT IL VRAIMENT CHOISIR?

Bienvenue dans le 8e numéro de votre rubrique PSYCHOLOGIE ET INVESTISSEMENT

Pour nous aider dans notre réflexion, je voudrais vous partager cette histoire.

LE GRENIER ET LES SEMENCES

Dans un village, il y’avait deux amis, l’un nommé SERGES et l’autre GUILLAUME. Tous deux étaient agriculteurs et possédaient un hectare de céréales chacun. Chaque hectare produisait une tonne de céréales (1000kg) qui suffisaient à couvrir les besoins de leurs familles tant bien que mal.

Une certaine année, SERGE décida de construire un grenier pour constituer des réserves face aux imprévus. Il avait décidé d’y mettre 200 kg de sa récolte. Toutefois, GUILLAUME ne l imita pas. A la question de savoir pourquoi, Il répondit à son ami qu’il avait aussi l’intention de mettre de côté 200kg mais ils seront utilisés pour les semailles en vue de doubler sa superficie. SERGES lui dit : Tu sais bien que le sol de notre région n’est pas très bon. Comment feras tu pour suivre 2ha de plantations? Tu risques de priver ta famille du peu pour une cause perdue.

Faisant fi des conseils de son ami, GUILLAUME poursuivit son projet. Durant 5 ans, il augmenta sa parcelle de 1ha en semant les 200kg sans faire de réserves. Au terme de cette période, GUILLAUME n’avait pas de grenier mais disposait d’une parcelle plus grande. Quant à SERGE, il avait un grenier plein d’une tonne de vivres (200X5) de quoi faire vivre Sa famille une année en cas de crise grave mais disposait toujours de la même superficie (1ha).

Une sécheresse survint dans la région. Le rendement du sol baissa de 50% passant de 1000kg/ha à 500 kg par hectare. SERGES était passablement inquiet. Avec 1000kg de réserves, il avait de quoi compenser la baisse de la récolte sur deux ans sans remettre en cause le rythme de vie de sa famille. Il vient voir son ami GUILLAUME pour s’enquérir de sa situation. Sur les 5ha mis en culture, seules trois étaient arrivés au terme avec succès. Ce dernier disposait désormais de 4ha de plantations (3 nouveaux hectares plus l’ancien) qui allait produire 2000kg de récolte (rendement de sécheresse). Il pourrait maintenir le niveau de vie de sa famille (1000kg par an) et en plus il pouvait désormais mettre 1000kg de côté soit cinq fois plus que son ami en temps ordinaire.

REFLECHISSONS UN INSTANT

Aux personnes qui ne font qu’épargner,

Le désir d’épargner provient le plus souvent du besoin de sécurité. Ce désir est légitime. Mais réellement, combien de temps, votre épargne actuelle peut-elle vous faire tenir en cas de crise surtout si votre source de revenu (la seule généralement) est compromise ? En cas de situation difficile, il est rare d’avoir un délai précis de sortie de crise. Dans ces conditions, les économies accumulées ont peu de chances de couvrir efficacement toute la période surtout si votre revenu habituel a été mis en difficulté (voir cas de SERGE). Une sécurité plus efficace à notre avis serait la constitution de sources alternatives de revenus. Celles-ci permettrait de prendre le relais en cas de baisse voire d’une privation de revenus (voir cas de GUILLAUME) sans que cela ne remette en cause nécessairement votre niveau de vie.

Aux personnes qui investissent tous leurs sous,

Le désir d’investir résulte de la volonté de prospérer. Ce désir est également valable et certaines personnes sont prêtes à tout pour le réaliser y compris vider leurs greniers. Mais que se passerait il si un coup dur survenait avant la maturité de vos investissements alors que vos greniers sont vides ? Dans l’exemple plus haut, que ce serait-il passé pour GUILLAUME et sa famille si la sécheresse avait eu lieu à la 2e ou la 3e année de son plan. Dans le processus d’investissement, il faut toujours garder à l’esprit qu’on éteint un incendie avec de l’eau et non de la vapeur. Autrement dit, si vous avez un cas de force majeure (et il en arrive dans la vie de tout le monde), vous aurez probablement besoin d’un peu d’argent liquide et non d’actions ou autre investissement pour y faire face. Un investisseur doit toujours avoir à portée de main de la liquidité pour faire face aux contrariétés majeures de l’existence. On l’appelle LE FOND D’URGENCE ou EPARGNE DE SECURITE.

QUE RETENIR

Notre opinion est celle-ci. Les personnes qui épargnent toutes leurs réserves autant que celles qui  investissent tout leur argent sont mal avisées. Chacun de ses outils (épargne et investissement) obéit à un besoin précis et il est plus avisé de les combiner plutôt que les opposer.

Dans les ateliers de la bourse, nous apprenons à nos étudiants comment organiser leurs finances personnelles de sorte à pouvoir investir en bourse tout en gardant un certain niveau d’épargne. Nous sommes contre la philosophie qui voudrait faire prendre aux gens des risques démesurés dans l’investissement quel que soit le type d’investissement.

Le 09 décembre 2015, un homme de 68 ans LUIGINO D’ANGELO s’est pendu à son balcon de Civitavecchia (Italie) en apprenant qu’il ne récupérerait pas les 110.000 euros d’obligations souscrites sur les conseils du directeur de son agence de la BANCA ETRURIA, en faillite.

On ne met JAMAIS tous ses œufs dans le même panier QUELQUE SOIT LE PANIER.

Merci d’avoir lu cet article. Si son contenu vous a plu, vous pouvez mettre un joli pouce en dessous. Et si vous voulez recevoir nos articles par mail, c’est possible et gratuit. Laissez juste votre email, on se charge du reste.

Nos ateliers de formation sont ouverts si vous voulez approfondir les notions d’investissement. Nous serons heureux de vous recevoir. Nous sommes joignables aux

Pour plus amples informations, contactez nous

Au 88 56 69 78 – 40 45 40 98

Sur notre mail : lecoledelabourse@yahoo.com

Sur notre page facebook : https://www.facebook.com/lecoledelabourse/

Sur notre groupe facebook : https://www.facebook.com/groups/867313256718069/

8 réflexions sur “EPARGNER OU INVESTIR : FAUT IL VRAIMENT CHOISIR?

  1. Merci Coach pour cet article rempli de sagesse. Nous en avons besoin en ces temps d’incertitude où nous sommes à la croisée des chemins. Merci pour cette pondération!
    Bonne journée

    J'aime

  2. Encore une fois grand merci a vous pour ce travail inlassable que vous faite a l’endroit de toutes ces personnes qui sont toujours dans les doutes.Au fait les doutes des uns et des autres peuvent selon moi s’expliquer par le fait que l’investissement de façon globale comporte beaucoup de risque en plus il faut de la patience le sang froid n’est pas surtout se paniquer ou se decourager.Du coup beaucoup se demandent est ce que je pourrai?est ce que ça va marché?et on marche avec ça dans sa tete a longueur de journée.Ne dit t’on pas que qui ne risque rien n’a rien?je pense que l’illustration(exemple) de Serge et Guillaume ameneront les uns et les autres a se decider sur l’investissement.Grand merci a vous que Dieu le tout puissant vous accorde longevité et une santé de fer.Comme j’aurai aimé faire votre connaissance et prendre part au café de la bourse?mais helas.que Dieu vous benisse

    J'aime

    1. Merci de nous suivre depuis l intérieur du pays. C est tout à fait possible de me rencontrer. il y a des programmes chaque mois. Vous pouvez aménager votre programme pour faire un tour sur Abidjan. Je sais que si vous y pensez sérieusement, vous pourrez trouver le temps.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s