DECRYPTAGE: L’ACTION SUCRIVOIRE PEUT ELLE PASSER SOUS LA BARRE DES 13 000F ?

Cet article s’adresse à tous les investisseurs en bourse en particulier aux actionnaires de SUCRIVOIRE

Depuis le début de l’année 2017, l’on assiste à un scénario auquel on n’était plus habitué à la BRVM. Une valeur nouvellement introduite au marché secondaire (SUCRIVOIRE) qui se replie dangereusement vers son cours d’introduction. La question que l’on est en droit de se poser est L’ACTION SUCRIVOIRE PEUT ELLE PASSER SOUS LA BARRE DES 13 000F ?

Bienvenue dans le 2e numéro de DECRYPTAGE pour l’année 2017.

Avant de répondre à cette question, il est bon d’expliciter un point.

I- QUE REPRESENTENT LES 13 000F PAYES A LA SOUSCRIPTION DE L’OPV DE SUCRIVOIRE ?

Comme expliqué dans la leçon 1 : QU EST-CE QUE LA BOURSE, disponible gratuitement sur le groupe L’ECOLE DE LA BOURSE, le marché primaire permet aux entreprises de lever des fonds pour financer leurs projets de développement. Mais en plus de cette fonction, il peut servir aussi de lieu de désengagent à certains actionnaires (Fonds d’investissement, Etats). C’est ce scénario qui s’est produit avec la SUCRIVOIRE. L’Etat de C.I est sorti du capital de cette entreprise en vendant sa part au grand public. Les levées de fonds (cas de CORIS BANK, BOA MALI) ou les désengagements (cas de la SIB et de SUCRIVOIRE) se font toujours en déterminant la valeur de l’entreprise. Les parts de l’entreprise sont proposées au grand public à leur valeur réelle déterminée à partir de modèles financiers (Actif Net Comptable Corrigé, Discounting Cash Flow, méthode des multiples comparables…etc.). Ainsi le montant de 13 000 par action payés à la souscription correspond à la valeur réelle d’une action SUCRIVOIRE au moment de l’Offre Publique de Vente.

II- POURQUOI L’ACTION PEUT ETRE ECHANGEE EN DESSOUS DE CE PRIX ?

Contrairement au marché primaire dans lequel les transactions se font suivant LA VALEUR des titres, le marché secondaire quant à lui reflète plutôt à la psychologie des investisseurs sur le titre en question. Dans ces conditions, si les investisseurs sont attirés par un titre pour toute sorte de raison (spéculation, investissement long terme, dividende razzia), son prix peut progresser bien au-delà de sa valeur réelle. Mais cela est possible aussi dans l’autre sens. Autrement dit, si un investisseur estime qu’il peut obtenir mieux avec son argent sur un autre placement, il peut revendre ses actions acquises sur le marché primaire à un prix bien inférieur au cours d’introduction.

Cela s’est déjà produit à la BRVM avec l’action ONATEL.

III- LE CAS ONATEL

ONATEL est le 1er opérateur de téléphonie au Burkina. Ses actions ont été introduites au marché secondaire de la BRVM le 30/04/2009 à CFA 45 000 l’unité. La croissance a été faible mais stable jusqu’en 13/08/2009 (cours 50 000). Mais à partir de cette date, le cours a changé de direction pour atteindre le cours d’introduction (45 000) le 02/09/2010. Mais il ne s’est pas arrêté là. Il a cassé ce seuil une première fois le 01/10/2010 à 44 500 avant de se redresser et reprendre la hausse. Puis il a replongé à partir du 14/03/2010 pour atteindre d’abord 40 000 le 12/12/2011 puis CFA 37 200 le 11/06/2012. Une action a été introduite à 45 000 mais s’est négociée en dessous de 40 000 pendant 25 séances. Mais heureusement, l’action a repris le chemin de la croissance jusqu’au 31/12/2015.

QUE RETENIR ?

Payer une action sur le marché primaire confère une bonne marge de sécurité vis-à-vis des fluctuations de bourse. Toutefois, j’ai pu identifier un cas sur les dix introductions étudiées pour lequel, les investisseurs ont poussé le bouchon en deçà du cours d’introduction. Ce scénario peut se reproduire avec SUCRIVOIRE d’autant plus qu’à la clôture de la séance du vendredi 06 janvier 2017, on dénombrait dans les quantités résiduelles 10 actions à l’achat à 12 700.

*******************************************************************************

Si vous aimez cet article, mettez un joli pouce en dessous. Cela nous aide et nous encourage dans cette œuvre. Et si vous pensez que ceci peut aider un de vos amis, n’hésitez pas à le lui partager.

Et pour tous ceux qui voudraient faire leurs premiers pas en tant qu’investisseur, le prochain atelier de L’ECOLE DE LA BOURSE aura lieu le 28 janvier 2017. Sur les 25 places disponibles, 15 sont déjà réservées. Pour plus d’infos, envoyez-moi un message ou consultez l’évènement sur le mur.

Merci pour le temps accordé à cet article (qui était beaucoup plus court que le précédent)

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s