DECRYPTAGE: L’OPV DE CORIS BANK EST-CE UNE BONNE OPPORTUNITE POUR NOTRE EPARGNE ?

DECRYPTAGE : L’OPV DE CORIS BANK EST-CE UNE BONNE OPPORTUNITE POUR NOTRE EPARGNE ?

Le 02 novembre 2016, la société CORIS BANK INTENRATIONAL émettra 1 250 000 actions en vue de recueillir CFA 36,75 milliards pour financer son plan de développement. Au-delà de l’engouement suscité par les OPV, il est important d’analyser de plus près ces différentes sociétés afin de savoir ce qu’elles peuvent nous rapporter réellement. Cette semaine, essayons de répondre à cette question CORIS BANK EST-CE UNE BONNE OPPORTUNITE POUR NOTRE EPARGNE ?

I- PRESENTATION DE CORIS BANK ET EVOLUTION DE SES ACTIVITES

CORIS BANK est né de la transformation en 2008 de la Financière du Burkina (FIB) en établissement bancaire. Ses activités ont beaucoup évolué depuis cette date. Au-delà du Burkina Faso, elle a créée des filiales bancaires en C.I (2012), au Mali (aout 2014), au Togo (décembre 2014), deux sociétés d’assurances (vie et non vie) et deux sociétés financières (Intermédiation et gestion d’actifs). Au Burkina qui reste pour l’instant son cœur d’activité, son réseau est passé de 12 agences (hors siège social) en 2010 à 37 agences en 2015.
Ce plan de développement a eu un impact positif sur les revenus et les profits de cet établissement. Le produit net bancaire est passé de 8 milliards en 2009 à 33 milliards en 2015 soit une hausse moyenne de 45% par an sur 7 ans. Ses résultats ont suivi la même tendance de 3,72 milliards en 2009 à 15 milliards en 2015 soit une moyenne de 43% par an sur 7 ans.
En fin 2015, CORIS BANK INTERNATIONAL a ouvert deux succursales au Bénin et au Sénégal.

II- ANALYSE DE L’OPPORTUNITE : VALEUR DE L’ACTION CORIS BANK ET PERSPECTIVES DE CROISSANCE

Afin de mieux se prononcer sur cette opportunité, il faut mettre en évidence la valeur de l’action et ses perspectives de croissance.

1- Valeur de l’action

Il faut distinguer la valeur d’une action de son prix. Le prix correspond au montant qu’il faut débourser pour acquérir l’action. La valeur renvoie à son poids économique réel. Cela nous permettra de savoir si l’action est sous-évaluée ou sur évaluée et se positionner en conséquence. Il existe deux approches de valorisation :
la valorisation absolue qui s’appuie sur les propriétés intrinsèques de l’entreprise : son patrimoine (méthode de l’action net comptable par exemple), ses revenus (méthode du Discouting Cash Flow par exemple…)
La valorisation relative qui consiste à comparer l’action avec une action du même secteur.
Dans le cas de ce jour, je vais utiliser la méthode comparable avec deux ratios : le PER et le rendement.

a) RENDEMENT : Dividende net/cours de l’action

CORIS BANK, Dividende net 2015 ajusté sur la base de 6 250 000 actions: CFA 1 023,
Rendement : 3,41% (prix de l’action : 30 000)
SIB, Dividende net 2015 ajusté la base de 10 000 000 actions: 1 070,
Rendement : 7,19% (prix de l’action : 14 000)
BOA MALI, Dividende net 2014 ajusté sur la base de 2 060 000 actions: 1 258,
Rendement : 5,60% (prix de l’action : 22 500)
Sur la base du rendement net, nous pouvons constater dans les mêmes conditions (résultat et taux de distribution constants), CORIS BANK offrira un revenu moins important à ses actionnaires que la SIB et BOA MALI le feraient.

b) PER : Cours/Bénéfice Net Par Action

CORIS BANK, BNPA 2015 ajusté sur la base de 6 250 000 actions: 2 400, PER : 12,5
SIB, BNPA 2015 ajusté sur la base de 10 000 000 actions : 1 481, PER : 9,45
BOA MALI, BNPA ajusté sur la base de 2 060 000 actions : 1 952, PER : 11,5
Dans l’hypothèse d’un bénéfice net entièrement distribué, les futurs actionnaires de CORIS BANK mettront plus de temps à récupérer leur capital que ceux de la SIB et de BOA MALI.

2- Perspectives de croissance

On n’achète pas une entreprise pour son passé mais pour son futur. Regardons les perspectives de croissance de CORIS BANK. D’après la note d’information, cette banque espère avoir une croissance de 7,6% par an sur les 5 prochaines années afin d’atteindre un résultat net de 21,96 milliards en 2019. Certes, les prévisions revêtent un caractère incertain toutefois, on peut remarquer que celle-ci n’est pas très alléchante. Cela est d’autant plus inquiétant que CORIS BANK ne croit plus depuis quelques années. Le résultat net est constant à 15 milliards depuis…..2012.

A titre de comparaison, la SIB est passée de 8 milliards à 14 milliards de bénéfice entre 2012 et 2015 et elle ambitionne de croitre 10% par an sur les 5 prochaines années pour atteindre 21,5 milliards en 2019. Tandis que BOA MALI est passé de 1,5 milliards à 7,1 milliards de bénéfice entre 2012 et 2015 et espère croitre de 20% par an sur les 5 prochaines années pour atteindre 9,6 milliards en 2019.
Pour information, le bénéfice net de 2015 de BOA MALI qui est 7,1 milliards est supérieur au bénéfice prévisionnel de 2017 (6,4 milliards). Voici un exemple de bonne croissance.

III- L’OPV DE CORIS BANK EST-CE UNE BONNE OPPORTUNITE POUR MON EPARGNE ?

En tant que coach, je n’aime pas donner des réponses tranchées à ce genre de question. Car la réponse est fonction de votre positionnement en tant qu’investisseur et de vos contraintes.

Si vous investissez dans le but d’obtenir des gains de capital sur le court terme (spéculation), cette opération peut vous donner de bons résultats. En effet, comme je l’ai déjà expliqué dans mon précédent article sur les OPV, les investisseurs de la BRVM réagissent favorablement à ce type d’opération. Le passage au marché secondaire permet d’atteindre généralement une croissance de 100% en peu de temps (10 jours pour TOTAL SENEGAL  et 11 jours de cotation pour BOA MALI, BOA SENEGAL)
La réponse est plus nuancée pour les investisseurs ‘‘long terme’’. Ce type d’investisseur recherche des revenus des placements qu’il fait en plus des gains de capital. Pour atteindre ce résultat, il peut tenir une position sur plusieurs années. Problème,  les données présentées plus haut montrent que CORIS BANK est moins généreuse que les dernières banques cotées (3,41%) avec un délai de récupération du capital plus long (12,5) et des perspectives de croissance moyennes (7%). Dans ces conditions, l’opportunité est moins intéressante qu’elle n’y parait, mais la décision revient à chacun.
Si vous aimez cet article et si vous voulez en savoir plus sur la bourse, rejoignez-nous sur L’ECOLE DE LA BOURSE. Et si vous voulez aller plus loin et faire vos premiers pas en tant qu’investisseur, nous vous invitons à vous inscrire à nos ateliers de formation.

Pour plus d’informations, nous sommes joignables

aux 88 56 69 78 – 40 45 40 98,

Sur notre mail : lecoledelabourse@yahoo.com

Sur notre page : https://www.facebook.com/lecoledelabourse/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s