P.I. : LE VERITABLE CONTRAT A DUREE INDETERMINEE

Cet article s’adresse à tous les salariés et plus particulièrement ceux qui sont en CDI.

PSYCHOLOGIE ET INVESTISSEMENT : LE VERITABLE CONTRAT A DUREE INDETERMINEE

Dans le monde du travail, le contrat à durée indéterminée (CDI) est particulièrement prisé aux yeux salariés. Toutes les personnes qui travaillent dans une entreprise de valeur à leurs yeux espèrent que celle-ci leur proposera un jour le fameux contrat qui leur permettra de réaliser leurs projets. En effet, après la signature d’un CDI, l’employé se sentant plus en sécurité a tendance à prendre des engagements de long terme. Mais est-ce une bonne décision?

La sécurité et la stabilité se trouvent t’elles réellement dans le CDI ?

Peut-on prendre des engagements de longue durée voire à vie sur un contrat à durée indéterminée ?

I- UNE MALHEUREUSE INCOMPREHENSION

Pour mieux comprendre je voudrais m’appesantir sur la compréhension des termes utilisés. Le contrat stipule que l’employé est engagé pour une période INDETERMINEE. « Indéterminé » signifie « qui n’est pas fixé avec précision ». Ainsi un agent engagé à travers un CDI est lié par une relation de travail dont le terme est inconnu. Inconnu signifie qui peut prendre fin dans une semaine, un mois ou dix ans. Dans ces conditions, comment expliquer le fait que les employés tout juste après la signature de ce type de contrat prennent ailleurs des engagement de long terme comme le mariage ou l’achat d’une maison ? Je crois que si nous le faisons, c’est parce nous lisons autre chose à la place « I » sur le contrat. Au lieu de lire contrat à durée INDETERMINEE, nous lisons Contrat à durée INFINIE. Alors que notre contrat a UN TERME INCONNU, nous comprenons que celui-ci N’A PAS DE TERME ou plutôt UN TERME TRES ELOIGNE. Cette erreur de compréhension a des conséquences dramatiques dans la vie financière des individus lorsque malheureusement ce terme perçu comme lointain se manifeste plus tôt que prévu.

II- UNE DECADENCE PERSONNELLE

Lorsque malheureusement pour des raisons diverses, le contrat tant désiré vient à être rompu, c’est un grand choc avec de graves conséquences dans la vie des salariés. En effet, on peut perdre assez rapidement notre maison car nous ne sommes plus en mesure de payer les importantes mensualités de l’emprunt bancaire contracté. A cela peut s’ajouter le départ du conjoint. A titre d’exemple, suite à la fermeture de l’usine de CONTINENTAL à Clairoix en France en 2009, 1113 salariés avaient été licenciés. Selon Jacqueline FARACHE de la Confédération Générales des Travailleurs, cette situation aurait entrainé 250 divorces. Le chômage a aussi des conséquences sanitaires importantes allant jusqu’au décès. Selon une étude de l’INSERM réalisée en 2015, rapportée par le magazine LES ECHOS l’on dénombre en France entre 10 000 et 14 000 décès par an imputables aux situations de chômage.

Pourquoi une telle décadence alors que cette situation (la rupture) était une éventualité rattachée au contrat signé par le salarié ?

A mon sens, la raison se trouve dans l’incapacité générale des individus à générer des revenus autrement que par l’emploi salarié. Pour la plupart des gens, pour avoir de l’argent, il faut travailler point. S’ils ne peuvent plus travailler (incapacité personnelle) ou s’ils sont ont perdu leur travail (chômage), ils se sentent vulnérables.

Le besoin de sécurité est donc le seul véritable but caché derrière la recherche d’un CDI. Hors de nos jours, l’emploi salarié fut il en CDI est devenu très instable. Souvenons-vous des licenciements de 539 personnes à COMMIUM CI et GREEN CI en 2015 ou de 6000 personnes congédiées par CHEVRON pour résister à la baisse du prix du baril pour ne citer que ces exemples.

Existe-t-il un contrat permettant de générer des revenus stables dans le temps et dont le terme serait le plus loin possible voire l’INFINI ?

III- LE VERITABLE CONTRAT A DUREE INDETERMINEE

Permettez-moi de vous présenter un autre contrat à durée indéterminée : l’actionnariat.

L’actionnariat consiste à investir généralement du capital dans une entreprise en vue de financer sa croissance et d’en tirer des gains sous forme de revenus (dividendes) ou de croissance du capital. Contrairement au prêteur, l’actionnaire est engagé durant toute la vie de l’entreprise ainsi tant que celle-ci génère des revenus, l’actionnaire pourra en retirer des profits.

A titre d’exemple, En FRANCE, L’OREAL partage à ses actionnaires des dividendes en croissance de 43% par an en moyenne depuis 1996. La filiale ivoirienne de BNP PARIBAS, la BICICI partage des dividendes de façon régulière depuis 1972 (incluant l’année du coup d’Etat en 1999, du début de la rébellion en 2002 et de la fin de la crise en 2011). Mais la palme d’or revient à la marque de soda centenaire aux couleurs rouge et blanc. THE COCA COLA COMPANY verse DE FACON ININTERROMPUE des dividendes à ses actionnaires depuis 1920. Mieux ces dividendes sont en croissance régulière depuis 1970.

Je veux que vous me compreniez bien. Il a été possible de gagner des revenus depuis 1920 ans sans travailler, sans besoin de vendre quelque chose, sans besoin de fournir une prestation.

Un actionnaire ne peut pas être licencié à la différence d’un salarié fut il en C.D.I.

Un actionnaire transmet son patrimoine à ses enfants qui encaisseront aussi les dividendes. Le salarié de nos jours ne transmet plus son emploi à ses enfants. Ces derniers devront chercher eux-mêmes un emploi pour percevoir un revenu.

Un actionnaire reçoit ses dividendes même après sa mort. La mort d’un salarié (incluant le Directeur Général) arrête toutes les prestations de l’entreprise.

Un actionnaire n’a pas besoin d’être en bon terme avec les dirigeants d’une entreprise pour encaisser son profit. Un salarié doit éviter de contrarier ses patrons au risque d’être mis à la porte.

Si l’entreprise fait faillite, l’actionnaire perd UNE DE SES SOURCES DE REVENUS (j’ai 14 lignes d’actions dans mon portefeuille), mais le salarié lui perd SA SEULLE SOURCE DE REVENUS.

QUE RETENIR

Les points évoqués plus haut sont les raisons pour lesquels je considère l’actionnariat comme le VERITABLE CONTRAT A DUREE INDTERMINEE tel que nous le désirons en tant que salarié. Mon objectif n’est pas de vous faire renoncer à votre contrat de TRAVAIL à durée indéterminée. Je veux juste ouvrir votre esprit sur une autre alternative qui est cumulable avec votre statut actuel. En effet, je suis moi-même salarié en C.D.I et actionnaire de sociétés telles qu’UNIWAX, FILTISAC, PALMCI, NESTLE, VIVO ENERGY CI (ex SHELL), SIB, BOA MALI… Vous pouvez donc conserver votre poste sans soucis.

L’actionnariat vous aidera à construire un patrimoine qui générera à jamais des revenus pour vous et vos enfants si tant est que vous possédez les connaissances idoines. Et ce sont ces connaissances que je voudrais vous donner. Si cela vous intéresse, rejoignez sur le groupe L’ECOLE DE LA BOURSE ou inscrivez-vous pour participer à nos ateliers de formation. 

Pour plus d’informations, envoyez-moi un message.

Au 88 56 69 78 – 40 45 40 98

Sur notre mail : lecoledelabourse@yahoo.com

Sur notre page Facebook : https://www.facebook.com/lecoledelabourse/

Merci d’avoir accordé un peu de temps à la lecture de cet article.

Article écrit le 24 janvier 2017

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s